11/07/2006

Les Français pardonnent à Zidane son coup de tête !

Les Français pardonnent dans leur majorité à Zinedine Zidane le coup de tête qui lui a valu d'être explusé à la fin de la finale de la Coupe du monde de Football contre l'Italie dimanche à Berlin, selon un sondage de l'institue CSA publié mardi par Le Parisien.

Sur 802 personnes de 15 ans et plus interrogées lundi, 61% disent pardonner le geste du meneur de jeu français contre l'italien Marco Materazzi, contre 27% qui ne pardonnent pas. Elles sont 52% à affirmer qu'elles comprennent ce coup de tête contre 32% d'un avis contraire et 78% à approuver la décision de la Fédération internationale de Football (Fifa), qui a élu Zinedine Zidane meilleur joueur du Mondial. Les sondés sont également 61% à se dire satisfaits du parcours des Bleus dans ce mondial, contre 28% de déçus.

Les journaux français reviennent ce mardi matin sur les circonstances du carton rouge infligé à Zinedine Zidane à 10 minutes de la fin des prolongations et chacun croit savoir quels mots de Marco Materazzi ont déclenché sa réaction.

Le Parisien reprend ainsi la version du quotidien britannique The Guardian selon lequel le défenseur italien aurait lancé des insultes racistes et l'aurait notamment traité de "sale terroriste", ce que Marco Materazzi a démenti. Une autre version est avancée : celle d'une insulte visant la famille du joueur français et plus particulièrement sa mère, gravement malade et hospitalisée à Marseille.Selon la télévision brésilienne TV Globo, également citée par Le Parisien, qui aurait fait appel à des spécialistes de lecture sur les lèvres, Marco Materazzi aurait traité deux fois la soeur de Zinedine Zidane de prostituée. France Soir affirme pour sa part en première page que le joueur italien avait traité la mère du meneur de jeu français de "fille de pute" et de "pute terroriste". La première émotion passée, il n'y a pas que dans les sondages que les Français pardonnent. "On t'a compris, Zizou !", proclame ainsi France Soir, qui qualifie Marco Materazzi de "honte du Football italien". Pour Libération, le coup de tête de Zinedine Zidane "ternit l'icône mais le propulse dans l'histoire du foot". Dans le même journal, l'éditorialiste Antoine de Gaudemar estime que "le geste apparemment fou, déraisonnable", du joueur français, "sonne comme un brutal rappel du réel". "Un stade est un ring, pas très différent des arènes de la vie et de la rue, où il faut trouver sa place, affronter et se faire respecter", poursuit-il. "Pour beaucoup de jeunes, le coup de tête de Zidane est vécu comme un baroud d'honneur, et ce d'autant plus s'il se confirme qu'il y a eu injures racistes. Et son coup de sang entrera dans la légende, au même titre que ses coups de génies." Le quotidien sportif L'Equipe est bien moins indulgent. Il juge "difficilement pardonnable" le geste "désespéré, presque suicidaire" du footballeur (ça m'aurait étonné venant de la part d'un journaliste de l'Equipe !). Mais pour le publicitaire Jacques Séguéla, ce geste a en fait rapproché Zinedine Zidane des Français. "Son geste de gosse a prouvé que Zidane, que certains prenaient pour un Dieu, était redevenu un humain", déclare-t-il dans Le Parisien. "Et ça, les Français, ils adorent ! L'idole est proche d'eux. Je dirais même que ce geste l'a terriblement rapproché des Français (...) Il restera (...) l'un des rares symboles positifs du Football".

SOS racisme a demandé avec fermeté une enquête à la FIFA sur cette altercation et que les sanctions prévues par le règlement officiel soient appliquées le cas échéant. En raison de l'absence d'informations crédibles, il faudra cependant attendre les résultats de l'enquête de la FIFA... D'après le journal l'équipe", l'agent de Zinedine Zidane, Alain Migliaccio a annoncé lundi à la BBC qu'une conférence de presse sera prochainement tenue par Zinedine Zidane.

«Zinedine ne voulait pas parler (de son geste) mais il en parlera dans quelques jours», a assuré M. Migliaccio. Zidane lui a confié que «Materazzi avait dit quelque chose de très grave mais il n'a pas dit quoi». «C'est un homme qui normalement laisse passer au-dessus de lui ces choses mais, dimanche soir, quelque chose a explosé en lui», a poursuivi l'agent de Zidane. Il était très déçu et triste. Il ne voulait pas que ça se termine comme ça».

My Photo

13:36 Écrit par Droopysa | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sport |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.